Sélectionner une page

Le vin comporte de nombreux types et sous-types pour pas moins de 313 appellations rien qu’en France ! Tout le monde connaît le blanc, le rosé et le rouge. Mais la couleur n’est pas le seul aspect qui fait un vin. Qu’en est-il de ces différents types et quels sont les procédés de vinification permettant de les obtenir ?

 

 

La couleur des vins

 

La couleur est ce qui nous vient généralement en premier à l’esprit quand on parle de type de vin. Mais qu’est-ce qui explique cette différence de couleur ? En premier lieu, la couleur du cépage. Un cépage de raisin à peau blanche sera utilisé pour produire du vin blanc. Au contraire, pour produire un vin rouge il faudra utiliser un cépage de raisin à peau noire.

Quid du rosé ? Le rosé s’obtient lui aussi avec un cépage de raisin à peau noire. À la différence près qu’on ne laisse macérer le raisin que quelques heures avec sa peau. Ce qui empêche donc au vin d’obtenir la couleur rouge qu’il aurait dû avoir. 

Il est même possible d’obtenir du vin gris voire jaune ! Les premiers sont produits à partir de certains cépages noirs ou gris. Le procédé est plus ou moins le même que pour le rosé, à ceci près que l’on foule les raisins pour donner sa coloration au jus. Les vins gris sont ensuite élaborés comme les vins blancs. Le vin jaune se distingue quant à lui par le fait qu’on le laisse volontairement vieillir en fut en l’exposant à l’oxygène pendant 6 longues années. Le vin jaune est aussi appelé vin voilé à cause du voile qui se forme à la surface au contact du vin avec l’oxygène.

À noter que même si cela reste rare, il est possible de produire du vin blanc à partir de cépage noir. Il suffit pour cela d’enlever la peau du raisin directement après l’éraflage, en sautant le processus de macération. 

 

 

 

Vins et textures

 

Le vin peut avoir diverses textures. La plus courante étant la texture des vins dit “tranquilles”. Les vins tranquilles étant tout simplement des vins qui ne sont pas effervescent. Ceux-ci englobent donc la grande majorité des vins.

Les “vins doux naturels” aussi appelés “vins mutés” subissent une vinification différente des vins traditionnels. Leur fermentation est en effet arrêtée par mutage à l’alcool ce qui permet de conserver des sucres résiduels

Les vins cuits se différencient, comment leurs noms l’indiquent, par une cuisson qui intervient après la macération du moût. L’eau s’évapore partiellement et une fois le jus réduit de moitié, on le laisse fermenter pour ensuite l’élever en barrique. Les vins cuits peuvent être blancs ou rouges.

Les vins sucrés eux, se distinguent par un taux de sucre relativement important. Cela va des vins demi-secs (légèrement sucrés) aux vins liquoreux, très sucrés et de couleur ambrée. Les vins moelleux forment l’intermédiaire entre les vins demi-secs et les vins liquoreux (entre 12 et 45 grammes de sucre par litre). Les vins sucrés sont généralement des vins tranquilles blancs dont on a raccourci le processus de fermentation.

Enfin, nous avons les vins effervescents, dont le plus connu est le Champagne. Ces vins sont caractérisés par une forte concentration en CO2. Les vins effervescents se décomposent eux-mêmes en 3 sous-types : les vins perlant, les vins pétillant et les vins mousseux. L’appartenance à un de ces types étant définie par la proportion de CO2 dans le vin. Ces vins sont généralement produits à partir de vins blancs dans lesquels on rajoute du sucre de canne ou de betterave. Ce sucre, en fondant, va se transformer en alcool et en gaz carbonique qui donnera, une fois la bouteille débouchée, les bulles propres aux vins effervescents.

 

 

Pour conclure

 

Il existe bien d’autres types, d’autres manières encore de classifier les vins. Mais nous nous arrêterons là pour aujourd’hui. Si vous souhaitez obtenir plus de détails, nous vous encourageons à lire cet article.

 

Envie d’en savoir plus sur les petits secrets que nous réserve le monde de la restauration ? N’hésitez-pas à jeter un coup d’œil à nos articles sur la même thématique :

Secret de table : l’œuf, de la ponte à la cuisson

Secret de table : bien choisir son pain

 

Posez nous toutes vos questions, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

06.75.10.86.42

contact@coach-resto.fr

Une question rapide ?

Share This