Sélectionner une page

Considéré comme le premier aliment fabriqué de main d’homme, avant même l’apparition du pain et du vin, l’histoire du fromage a débuté il y a des millénaires. Cet aliment, produit à partir du lait coagulé de mammifères (vache, brebis et chèvre principalement), est incontournable aujourd’hui. Mais qu’en était-il à l’époque de nos ancêtres ?

 

 

Le premier aliment fabriqué de main d’homme

 

Personne ne sait à quand remonte exactement la découverte du fromage. Ni où il a été consommé pour la première fois. Il est toutefois admis que nos ancêtres ont commencé à produire du fromage à la période du néolithique. Certaines preuves découvertes par les scientifiques attestent que la production du fromage était déjà présente il y a plus de 7000 ans.

La découverte du fromage serait liée au début de l’élevage. Il est également avancé que les ovins et caprins étaient domestiqués en partie pour produire du fromage au néolithique. À l’époque, les hommes transportaient le lait recueilli dans des outres faites de l’estomac de certains animaux. Ces outres contenaient des enzymes permettant de faire cailler le lait plus rapidement. Le lait se transformait ainsi en une substance à moitié solide, la faisselle, qui a conquis les nomades de l’époque. Par la suite, on retrouve la trace des premiers fromages fermentés en 1400 avant J-C en Inde et en Mésopotamie.

 

De la Grèce antique à nos jours

 

Le secret de la production du fromage fut longtemps bien gardé. En ancienne Égypte, par exemple, seuls les prêtres en détenaient le secret. Il faudra attendre le développement de la Grèce antique et les débuts de l’empire romain pour que la production du fromage se perfectionne et se démocratise. Les Grecs avaient en effet pour habitude de manger du lait caillé et du fromage comme repas du soir. Les gâteaux au fromage étaient aussi répandus dans leur civilisation.

Les romains, quant à eux, ont inventé le pressoir au 1er siècle avant J-C, permettant ainsi de perfectionner la technique de l’égouttage du fromage. Parallèlement, ils se sont mis à exporter leurs fromages sur une grande partie de l’Europe. À l’époque de l’empire romain, on pouvait déjà recenser 13 variétés de fromages différents !

Par la suite, au Moyen-Âge, les moines développèrent des techniques d’affinage permettant de produire des fromages aux saveurs plus douces. En 1857, Louis Pasteur découvre le procédé qui sera appelé en son nom : la pasteurisation. Ce procédé va permettre l’industrialisation du fromage dont la production va être grandement facilitée. 

Aujourd’hui, de très nombreuses variétés de fromages existent, dont un certain nombre de spécialités françaises. L’on peut par exemple citer le Roquefort, le Brie, le Maroilles et le Camembert… Et vous, quelle est votre variété de fromage préférée ?

 

Envie d’en savoir plus sur l’histoire de la restauration ? N’hésitez-pas à jeter un coup d’œil à nos articles sur la même thématique :

Histoire culinaire : la production du sucre

Histoire culinaire : l’ostréiculture, de l’antiquité à nos jours

 

Posez nous toutes vos questions, nous vous répondrons dans les plus brefs délais.

06.75.10.86.42

contact@coach-resto.fr

Une question rapide ?

Share This